Le TéLé-féerique

3a.jpg

Une innovation qui permet de concilier un mode de transport plus durable, un désengorgement du trafic et une nouvelle fonctionnalité pour les transports publics.

Aujourd’hui, un des problèmes majeurs dans les transports urbains est la part encore trop importante des voitures au centre-ville; surcharge de trafic, pollution atmosphérique considérable, … Nous avons imaginé de rendre le centre-ville semi-piéton tout en laissant un espace pour les bus/tram/métro. Il a également été imaginé l’installation d’un téléphérique, Lausanne étant une ville avec un dénivelé important, afin de désengorger les routes et ainsi développer l’espace aérien. Il existerait 2 lignes majeurs ; Une ligne reliant la périphérie de Lausanne (par exemple : Pully, Lutry) au centre-ville. Une deuxième ligne reliant le nord de Lausanne (Blécherette / Vennes) au campus UNIL/EPFL. En effet, nombreux sont les étudiants qui habitent au nord de lausanne et qui doivent se rendre sur le campus en prenant le bus puis le métro. De plus, un des points les plus importants est de ne pas être dépendant des horaires. Grâce à ce téléphérique qui circule en continu avec suffisamment de cabine, cette problématique n’est plus d’actualité. La consommation d’énergie d’une télécabine de 8 places pleine, en montée, consomme 2.24 KWh, tandis qu’une voiture avec un seul conducteur consomme 13.1 KWh. La deuxième cause des bouchons importants ainsi que de la pollution en ville sont les transports de livraison; camions, motos, voitures, … Notamment avec l’augmentation de l’e-commerce, comme on aura pu le voir avec la crise sanitaire actuelle. Et si, en 2030, les transports en communs lausannois servaient également de moyen de transport pour les colis de taille raisonnable ? Un compartiment dédié serait disponible dans chaque transport en commun avec à chaque station un point de collecte afin de stocker les colis, ce qui permettrait aux propriétaires de venir récupérer leurs colis à l’aide d’un QR Code. Les livraisons en ville seraient dès lors moins polluantes, encombrées de camions, et cela augmenterait la consommation locale, ainsi que l'économie des émissions d’importations.

3A - Un plan à quatre

Xavier Gruber, Inès Botteron, Olivier Martin, Loé Maire

Imaginer le rôle des Transports publics lausannois en 2030

Imaginer le rôle des Transports publics lausannois en 2030
Voir le challenge

Thanks to our global partners